AG décembre 2014

Emmanuel a fait un bref rappel des activités de l’année (travail sur le street art et les hip-hopers, photographie en studio, travail pour Alioune, directeur artistique qui nous amène des mannequins, des comédiens, des danseurs, des musiciens (pour clips) le week-end, sorties, exposition en février, HAE en mai, Vitry mômes en septembre, 50 ans du CCV en novembre….)

Il a demandé que soient remis en route les discussions et les échanges, et a posé des questions :
Comment chaque adhérent voit-il l’association ?
Comment donner à Positif de l’énergie et comment apporter de la synergie ?
Comment trouver ce qui nous empêche d’agir ?
Comment faire pour qu’il y ait de l’expression ?

Avant de laisser la parole aux adhérents, Didier a présenté le bilan : il est bon. Il nous reste de l’argent et les recettes ont été plus importantes que l’année passée.

Il est donc prévu de faire des achats :
–          Un écran d‘ordinateur 23 pouces au « rendu bluffant », très fidèle, autocalibrable (2200€) qui montre sur l’écran la photo telle qu’elle sera imprimée.
–          et une imprimante dédiée au noir et blanc (390€)

A noter que le montant de la cotisation reste inchangé : 70€ et qu’il est demandé aux adhérents de régler celle-ci dans les semaines prochaines (décembre, janvier)

Le bureau a démissionné et nous en avons élu un autre :
Président : Emmanuel
Vice-président : Lionel
Trésorier : Didier
Secrétaire : Michel
Secrétaire adjointe : Annie
Responsable du labo argentique : François
Web master : Christophe
Maintenance informatique et responsable du labo numérique : Rachid

Voici quelques unes des remarques apportées par les adhérents :

Jean-Noël et Lucie sont satisfaits du fonctionnement de Positif : activités variées, sorties, projets ;

François propose que l’on couvre les événements qui se passent à la galerie municipale. Il pense que photographier l’art contemporain peut-être très intéressant. Il a d’ailleurs déjà envoyé un message à la galerie (voir son dernier mel)

Emmanuel rappelle que chaque adhérent peut prendre des initiatives, et que pour demander l’autorisation de photographier, il peut présenter la carte de Positif.

Aurélien, est venu à Positif pour y trouver des conseils, par exemple sur l’utilisation Lightroom. Par ailleurs il propose une sortie originale : se rendre sur la toiture d’un immeuble en construction dans le XIIIème arrondissement, un samedi matin. (19 étages, peut-être à gravir à pieds). Il y a de la place pour une vingtaine de personnes. Il propose aussi qu’on aille aux halles de Rungis et relance l’idée de thèmes imposés : un thème par mois par exemple.

Louis a posé des questions générales sur le fonctionnement du club. Notamment il demande si on peut venir voir quelqu’un faire des tirages. La réponse dépend de la personne qui tire et du type de photo : parfois on aime bien être seul, parce que le tirage est difficile et demande beaucoup de concentration. Séverine dit que cela dépend aussi du niveau de la personne.

Mais on peut aussi organiser des séances de tirages « collectives », avec une personne qui initie d’autres personnes (cela s’est fait plusieurs fois, notamment par Jean-Pierre, qui précise que là aussi, la pratique est indispensable et que le chemin est long avant de tirer correctement….).

Louis propose aussi que Positif se fasse connaître auprès des différentes associations.

Hamid est venu avec l’idée d’apprendre. Il ressent une certaine frustration à propos de la lisibilité des photos. Il a particulièrement apprécié notre site (merci, Christophe) mais trouve dommage qu’il y ait si peu de photos. Il souhaiterait aussi être initié à Lightroom.

Annie souhaiterait des discussions sur la lecture des images.

Yassine propose des échanges sur une plateforme (internet) où l’on pourrait déposer des photos, écrire des commentaires et partager des idées.

Christophe dit que l’on pourrait avoir une partie « privée » sur notre site.

Emmanuel dit que l’on pourrait mettre en place des groupes de travail, mais insiste pour qu’il y ait une mise en pratique et un travail suivi. Si on est initié une fois à Lightroom, mais qu’on ne s’en sert jamais, on oublie rapidement ce que l’on a pu apprendre.

Il demande aussi qu’il y ait des échanges sur les problèmes rencontrés.

L’idée d’une exposition au Crédit mutuel resurgit. Le Crédit mutuel nous donne un créneau, s’occupe des invitations et du vernissage mais conserve un droit de regard sur les gens qui viennent (et sur les photos proposées ?)